blabladieu2

Témoigner en « covoiturant »

Par L'1visible
solo
transport
fraternel

Philippe et Anne – Claire,  mariés depuis 42 ans, appelés à contribuer à des missions itinérantes à travers la France, font du covoiturage en transportant des passagers.  Ils découvrent que c’est une occasion privilégiée de partager en profondeur, y compris sur la foi.

Nous nous étions promis qu’au moment de prendre notre retraite professionnelle, nous consacrerions le maximum de notre temps disponible pour faire de l’évangélisation directe, pendant un an.  C’est ainsi que nous avons rejoint une équipe missionnaire qui propose d’aider les paroisses, les aumôneries,…  à se mettre en marche pour annoncer plus explicitement la bonne nouvelle à l’extérieur (évangélisation de rue, porte à porte, etc.).

Cela nous a amenés à faire de nombreux déplacements à travers la France, ce qui finissait par représenter un budget non négligeable. Pour éviter d’en faire peser le poids sur notre propre budget ou celui de l’équipe, nous avons décidé de proposer nos places libres en covoiturage.

 Nous avons alors rapidement découvert que les personnes étaient le plus souvent très ouvertes à la conversation et que les circonstances  (durée de trajets longues, caractère « intimiste » de la voiture) nous permettaient d’aller beaucoup plus loin que nous l’imaginions. Rapidement, et dès que le feu était « vert », nous avons pu témoigner de notre foi.

Ainsi, nous faisions coup double : au delà de l’objectif économique, cela s’est avéré un lieu privilégié de partage qui commence très naturellement : en fait, on entre en contact avec les personnes en s’intéressant à ce qu’elle font ; et la plupart du temps, l’échange s’instaure en retour : « Et vous ? ». Ce feu vert allumé, on se lance doucement (on a le temps, 2h ou plus…) en parlant de notre mission, de nos raisons de vivre, de ce que fait le Seigneur dans notre vie… Bref, on témoigne ; ce qui amène presque inévitablement des questions et des échanges sur la foi, y compris en interreligieux (cela nous est arrivé plusieurs fois avec des musulmans par exemple). Une fois le bon contact établie on peux offrir L’1visible très facilement. Souvent, des personnes nous ont quitté en nous remerciant de l’excellent moment passé ensemble, voire qui en nous demandant si l’on pouvait être recontactés.

blabladieul

Méthode : Méthode : au delà de l’entrée en contact déjà décrite (bien attendre le « feu vert »), il est bon d’avoir quelques supports à proposer, en réserve dans la boite à gants : exemplaire de l’1visible, de petit Évangiles. En vous abonnant à L'1visible (10 ex par mois) par exemple vous en aurez toujours un sous la main un journal de bonnes nouvelles. :) On pourra aussi « distraitement » ou explicitement passer un CD de louange, de RAP chrétien, etc. Enfin s’il y a plusieurs personnes, et qu’il n’y en a qu’une qui (semble) accroche(r), l’expérience nous a montré qu’en poursuivant naturellement avec elle, les autres laissent le plus souvent « trainer leurs oreilles ». Pour le reste, c’est l’affaire du Seigneur.

2 commentaires sur “Témoigner en « covoiturant »

  1. Bertrand dit :

    Pour moi c’est encore plus facile… « ah heu moi je bosse pour un journal catholique très ouvert… » et comme j’ai toujours 10 1visible dans mon sac… expérimenté la semaine dernière.
    Bertrand (L’1visible)

  2. d'Alançon dit :

    Il ya des endroits où j’ai l’habitude de laisser certains mois, l1visible [ avec l’accord de la personne concernée ]: dans une laverie où une couturière travaille juste à côté; chez mon coiffeur; à ma voisine d’escalier; un cabinet de médeçin ou de kiné; etc;.. mais le meilleur a été de trouver un ami abonné à l1visible qui consentit à coacher avec moi de façon répétée, une distribution à trois ou quatre ,[ ou seulement à deux ] de soixante ex. de l1visible, durant 50 mn, soit devant la gare, soit sur une place à côté des gratuits en début de journée, ou en fin; car toutes les heures réservent des bonnes surprises, et les partages sont riches avec aussi des Paroles de Dieu proposées.
    Henri ( Rennes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*